Bronzage artificiel? Non merci - Donna

Bronzage artificiel? Non merci

Six ans ont passé depuis laAgence internationale de recherche sur le cancer à Lyon, Le bras opérationnel de l’OMS pour la recherche sur le cancer, a y compris les lampes et les chaises longues dans la liste la plus mauvaise, celle de certains agents cancérigènes pour l'homme, la même chose où la fumée de cigarette est trouvée.
Pourtant, même aujourd'hui, les mesures prises au niveau international sont rares, voire inexistantes. Certains pays ont commencé à introduire l'interdiction pour les mineurs, mais en général, la réaction des autorités de régulation, face à une augmentation constante des cas de mélanome, est timide partout.
Aussi pour cette raison, l’une des associations de chirurgiens américains les plus influentes a annoncé son appel. Un appel à l'action pour prévenir le cancer de la peau , où il résume les raisons scientifiques (liées au type de données disponibles aujourd'hui, leur cohérence, leur répétabilité et leur solidité) qui éliminent tout doute possible sur la relation entre l'utilisation sporadique des lampes UV et des lits de bronzage (ce qui augmente de 16% risque) et augmente la probabilité d'avoir un mélanome.
Explique Giovanni Leone, chef du service de photodermatologie à l'Institut San Gallicano de Rome, qui a été à l'avant-garde pendant des années pour essayer de comprendre les risques associés au bronzage à tout prix et en toutes saisons:Les lampes et les lits ne doivent jamais être faits, sans raison, car ils ont de nombreux effets négatifs, à commencer précisément par le risque de tumeurs cutanées, sur lesquelles il n’ya plus de doute. Et le cancer n'est pas le seul danger qui se cache ". Entre autres, l'expert rappelle:
Le vieillissement prématuré de la peau, avec la formation de taches et d'autres signes désagréables.
• La la dépendance de bronzage: le bronzage artificiel – et c'est une découverte de ces dernières années – peut favoriser la libération d'endorphines, des substances similaires aux opiacés produits par l'organisme, ce qui peut entraîner une dépendance avec le temps, jusqu'à une véritable dépendance.
• Le interactions avec les médicaments: les antibiotiques et autres médicaments peuvent déclencher une réaction phototoxique, accompagnée de graves brûlures et de colorations cutanées inhabituelles
Il n'y a donc aucune raison valable d'utiliser une lampe.
Même les plus maltraités, cette saison de l’année, se souvient encore Leo: «Les gens croient que subir une sorte de lampe les aide à éviter les brûlures estivales, mais ce n’est pas vrai: la couleur donnée par les rayons UV est temporaire et n'est pas nécessaire. La seule façon de rendre la peau au soleil est de l'exposer quelques minutes pendant plusieurs jours consécutifs jusqu'à ce qu'une couleur soit atteinte indiquant la présence de mélanine en quantité suffisante ».

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars
Loading...
Comme cet article? S'il vous plaît partager à vos amis:
Laisser un commentaire

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: